Comment protéger un PEA de la baisse ?

Trouver une protection à la baisse pour des portefeuilles bâtis pour du long terme comme les PEA est resté longtemps impossible (en dehors des opérations traditionnelles de ventes partielles ou de ventes avec STOPS souvent coûteuses). Mais quand ont été lancés les trackers sur indices et notamment ceux dont le nom XBEAR évoque bien la nature, avec la possibilité de les utiliser au sein de PEA, j'ai eu enfin la solution pour acheter mon assurance sur la baisse. En effet les autres solutions de couverture de portefeuilles que sont les Warrants, TurbosPut, etc .... me semblaient trop complexes et trop dangereuses surtout à cause de la variable temps. Et elles ne pouvaient pas être utilisées au sein des PEA.

Les trackers se négocient comme des actions

Les trackers sont des outils d'investissement qui s'achètent et se vendent comme des actions, on peut les détenir sur un compte titres ordinaire ou sur un compte PEA. Ce sont même les seuls outils pour jouer la baisse qui soient éligibles au PEA.

Il existe beaucoup de trackers différents, des trackers sur les indices qui suivent ou amplifient les indices auxquels  ils sont rattachés, des trackers sur des secteurs d'activités ou sur des matières premières. Mais ici je privilégie le tracker le plus répandu et le plus utilisé (pour moi depuis 2007) le BX4.

Le tracker Lyxor ETF XBEAR CAC40 (BX4)

Le tracker BX4 est un instrument intéressant bien différent des Tput sur CAC40. Il ne dépend effectivement que de la variation du CAC40 sans avoir à se soucier d'une variable de temps. Il n'y a pas d'échéance et de limites haute ou basse qui viennent compliquer le jeu.

Le CAC40 baisse de 1%, le BX4 est sensé monter de 2%. Sans doute le levier de 2 paraitra faible aux amateurs de Warrants, mais il permet d'éviter bien des complications pour se protéger, et surtout il est admis au sein des PEA elors que pas les Warrants.

Pour la négotiation en bourse les volumes sont énormes chaque jour et les contreparties sont assurées

périodiquement par l'émetteur du tracker.

Les limites et les dérives à connaître du BX4

En période de forte volatilité le levier de 2 n'est pas forcément obtenu et sur un seul jour cela peut nuire aux Day-Traders. Par ailleurs la distribution des dividendes fausse aussi le jeu car le BX4 évolue à l'inverse d'un CAC40 hors dividendes. La période de Mars à Juin en est plus particulièrement faussée.

Le BX4 (et autres fonds baissiers du même type) n’est pas un produit adapté pour le très court terme (day trading) à cause des spreads assez forts entre achat et vente.

Il est assez mal adapté au très long terme à cause du bêta slippage, qui peut coûter facilement 1 à 2% par mois dans un contexte de forte volatilité comme on en connait depuis la crise…Evidemment dans un marché baissier de grande ampleur et suffisamment fort, cette dérive est malgré tout “gommée” par la dynamique baissière. Et dans ce cas le BX4 est parfaitement adapté.

Il est aussi assez adapté à une gestion en aller-retours de quelques semaines à 2 mois (durée des vagues baissières le plus souvent observées jusqu’ici).